Le Tarot de Mantegna

Datant de 1470, il s'agit de gravures énigmatiques les plus importantes de la Renaissance italienne au milieu du XVe siècle et non pas, comme son nom pourrait le faire croire, créé par Tarocchi de Mantegna mais par Michele Parrasio de Ferrare. Étant donné le lieu et la date probable de leur fabrication, il n'est pas inconcevable que Mantegna aurait pu contribuer à sa conception.

Malgré ces gravures ayant de nombreux points communs  avec les autres intrigants Tarots, le Tarot de Mantegna n’est pas considéré comme tel. Dire si ces œuvres sont destinées à être utilisées dans un jeu de carte comme un outil pédagogique ou si elles le sont comme une aide à la contemplation, est discutable.

Structure du Tarot de Mantegna

Le jeu de Tarots de Mantegna se compose de cinquante gravures sur cuivre numérotées en chiffres romains et arabes, nommées via un dialecte nord-italien (vénitien). Il se divise en cinq séries de dix lames classées par ordre croissant d’importance dont les thèmes s’inspirent de la réalité sociale de la fin du moyen âge :

Un Tarot prenant l'Homme dans son univers

Ce jeu, très moderne dans sa structure, présente l'homme comme indissociable de son environnement ; c'est le microcosme dans le macrocosme, le « connais-toi toi-même » de Socrate pour mieux comprendre l'univers ! Il veut enseigner et transmettre quelque chose aux hommes, et pourquoi pas un parcours initiatique ! On a même pu rapprocher ces « Tarots » du jeu du « Gouvernement du monde », inventé par le pape Pie II et certains cardinaux, lorsqu'ils se réunirent à Mantoue, en 1459

01-Mantegna 05-Mantegna 13-Mantegna
18-Mantegna 24-Mantegna 29-Mantegna
32-Mantegna 36-Mantegna 42-Mantegna